06/10/2011

Magali Orsini : quelle politique fiscale au niveau fédéral?

Magali Orsini explique quelle vision de la politique fiscale défendent les listes ENSEMBLE À GAUCHE - La Gauche · solidaritéS.

22/11/2010

À qui profite la sous-enchère fiscale ?

fisc

Le 28 novembre prochain, solidaritéS appelle à voter OUI à l’initiative du Parti socialiste suisse (PSS) contre la concurrence fiscale. En cas de victoire, cette initiative représenterait un premier cran d’arrêt à la sous-enchère fiscale effrénée que se livrent les cantons pour le plus grand bonheur des riches.

Lire la suite

15:16 Publié dans Suisse | Tags : fisc, impôts, pss | Lien permanent | Commentaires (10)

18/11/2010

Constituante : délire politicien

csttedelire

Les séances de la Constituante se succèdent et, à chaque reprise, la majorité ajoute un ou deux blocs de pierre au monument de l'enterrement constitutionnel. Le 16 novembre, les groupes de droite ont in extremis déposé un amendement qui mettait en pièces l'actuelle répartition de l'impôt communal entre la commune de domicile du contribuable et celle de son lieu de travail. Une manière de favoriser encore davantage Cologny, Anières ou Chambésy au préjudice de Vernier, Onex ou de la Ville de Genève.

Lire la suite

23/09/2009

NON à la nouvelle baisse d'impôts!

27sept09b
Sous la houlette du « vert » David Hiler, appuyé par son parti, le gouvernement genevois à majorité « rose-verte » fait campagne, au service de la droite, pour son projet de nouvelle loi fiscale (LIPP). Nouveau tour de vis de la machine à faire des cadeaux aux riches, à vider les caisses de la collectivité et à supprimer-privatiser des prestations publiques indispensables, pour ouvrir de nouveaux champs de profits aux investisseurs privés… Avec ces nouvelles coupes, en dix ans c’est un milliard de recettes par an – sur un budget de 8 milliards – dont on aura privé les habitant-e-s du canton! Sans parler des effets induits sur les prestations communales... qui ont conduit à une levée de bouclier de communes, en particulier de la Ville de Genève, grâce notamment à l’engagement de notre élu Rémy Pagani.

Ce projet fiscal est scandaleux! Comme l’est la décision antidémocratique du gouvernement de ne faire figurer dans la brochure distribuée à tous les électeurs-trices genevois, que le seul argumentaire gouvernemental en faveur du OUI à la loi, privant le comité référendaire du droit à la parole dans ce cadre. Sous prétexte qu’il s’agit d’un référendum « obligatoire », les opposant·e·s seraient... obligés de se taire. En réaction contre ce diktat de la pensée unique libérale, solidaritéS publie ici de larges extraits de l’argumentaire du Comité référendaire « Non à la suppression du rabais d’impôt ! » (pv)

Lire la suite

21:18 Publié dans Genève | Tags : lipp, impôts, fiscalité | Lien permanent | Commentaires (0)

14/09/2009

Magali Orsini: Pourquoi voter NON à la baisse d'impôts le 27/09?

Dans la série Votations du 27 septembre... l'objet cantonale "baisse d'impôts" !

MAGALI ORSINI : POURQUOI VOTER NON À LA NOUVELLE LOI FISCALE (LIPP) LE 27 SEPTEMBRE?

11/09/2009

Gérard Scheller : Pourquoi une fiscalité forte si personne n'aime payer d'impôts?

Chaque jour (ou presque), découvrez une nouvelle vidéo d'un·e candidat·e solidaritéS (Liste 4) au Grand Conseil...

Gérard Scheller : Pourquoi une fiscalité forte si personne n'aime payer d'impôts?

12/06/2009

Valse fiscale à trois temps : les riches battent la mesure



Nous publions ici une première critique de la nouvelle loi fiscale que le Grand Conseil genevois votera cette semaine, avec l’appui du Conseil d’Etat à majorité rose-verte et d’une majorité parlementaire de droite allant de l’UDC... aux Verts, en passant bien sûr par tous les partis de l’Entente bourgeoise (libéraux, radicaux, PDC.) Le ralliement des Verts à ce projet de relance de la machine à faire des cadeaux aux riches s’inscrit dans le droit fil de la politique de leur conseiller d’Etat en charge des finances, qui proposait il y a peu des mesures fiscales pour attirer les fonds spéculatifs dans notre canton. Le vote à marche forcée de ce projet démagogique  – soumis au référendum populaire obligatoire et qui passera en votation le 27 septembre prochain – est évidemment aussi une manœuvre électoraliste de la droite. solidaritéS devra bien entendu se mobiliser pour y répondre, dans le cadre de notre propre campagne en vue des élections cantonales d’octobre. (réd.)

Lire la suite