16/11/2011

Salaire minimum : Le patronat ment, le patronat ment énormément! *

affiches A36.jpg
La droite genevoise - MCG et UDC compris - a voulu invalider notre initiative pour un salaire minimum légal (SML), privant les citoyen-ne-s non seulement de ce droit, mais de se prononcer sur celui-ci. Or le Tribunal fédéral les a déboutés. Depuis, ils déforment ce jugement, disant qu’il limiterait le salaire minimum à 2500 fr.

Or si le Tribunal fédéral dit que ce salaire devrait être «proche du revenu minimal résultant des systèmes d'assurance ou d'assistance sociale.» cela ne se traduit nullement par un tel montant.

Lire la suite

Grande-Bretagne : dix ans de salaire minimum démentent la propagande patronale

affiches A3.jpg
En Grande Bretagne un salaire minimum légal (SML) a été introduit en 1999 et a déployé ses effets pendant plus de dix ans. Avec quel résultat?

Début 2010, la Chambre haute du parlement britannique, débattait cette question. Le document préparatoire à cette session mérite le détour.  Il montre que cette mesure a un bilan positif, loin de ce que veut nous faire croire la propagande dont nous abreuvent les patrons à la veille des votes populaires à GE et à NE sur nos initiatives.

Pas de pression à la baisse, au contraire...
Loin de ce «nivellement par le bas» que prédisent les libéraux, on a assisté en Grande Bretagne à une croissance régulière du salaire minimum, bien supérieure à la hausse tant de l’indice des prix que des salaires moyens.

Lire la suite

10/11/2011

Manif en soutien aux salarié·e·s de Novartis à Nyon ce samedi 12 novembre · 10h30

MANIFESTATION SAMEDI 12 NOVEMBRE
10H30 · NYON (rendez-vous Rive-Est, bord du lac)

NON A LA FERMETURE DU SITE DE NYON !
NON AUX LICENCIEMENTS !

Lire la suite

09/11/2011

Manif pour le droit des paysans à ressemer et échanger leurs semences...

paysans_semences


Ce 20 octobre, des délégué·e·s de la Coordination européenne « Via Campesina » et d’Uniterre ont manifesté à Genève devant l’Union internationale pour la protection des obtentions végétales (UPOV) qui fêtait son 50e anniversaire. Une centaine de manifestant·e·s, membres d’organisations paysannes et citoyen·ne·s engagés, se sont réunis en face de l’UPOV. Leur mot d’ordre était « Pour la reconnaissance immédiate du droit des paysan·ne·s de ressemer et d’échanger librement leurs semences, les protéger de la biopiraterie et des contaminations par des gènes brevetés. Non à la mainmise des multinationales semencières, au COV de 1991 et à toute forme de brevets sur les plantes, les parties de plantes, leurs gènes ou les procédés d’obtention ».

Lire la suite

08/11/2011

Indignés aux Bastions : Yes, we camp!

yeswecamp-indignes-bastions

Le mouvement des indigné·e·s prend de l’ampleur à Genève. Au parc des Bastions, le campement compte une quarantaine de tentes, un tipi, des espaces communs, une cuisine et même une petite bibliothèque. Des AG ont lieu tous les jours à 20 h pour gérer le fonctionnement du camp et débattre de la situation sociale et politique locale et globale. Nous avons recueilli les impressions de Jean Bürgermeister, un étudiant qui s’investit activement dans le mouvement.

Lire la suite

07/11/2011

Licenciements chez Novartis : le visage brutal du capitalisme


vasella

Après les entreprises qui augmentent le temps de travail de leurs employé·e·s sans compensation salariales (Lonza), celles qui paient les frontaliers·ères en euros (Von Roll), voici venues les entreprises qui licencient car leurs bénéfices ne sont pas assez importants aux yeux des marchés ou pour améliorer encore leur rentabilité.


C’est le cas notamment des entreprises de la chimie. Après Roche fin 2010 qui annonçait la suppression de 6000 postes de travail dont 770 en Suisse, Huntsmann il y a quelques semaines, c’était mardi 25 octobre au tour de Novartis d’annoncer la suppression de quelques 2000 emplois, dont 1100 en Suisse avec, entre autres, la fermeture du site nyonnais de Prangins employant quelques 320 personnes.

Lire la suite

04/11/2011

Le centre mou pour horizon de l’écologie politique ?

vertlibs

Lors des fédérales, les Verts ont essuyé un revers, perdant 5 sièges au National. Les Vert’Libéraux, eux, ont emporté un succès d’une ampleur inattendue en en gagnant 9. Dès lors, des Vert·e·s ont appelé à un rapprochement entre les deux partis, certain·e·s parlant même de fusion à terme. Quelle vision de l’écologie politique révèlent ces velléités «centristes»?

Lire la suite

03/11/2011

Le 27 novembre : NON à la LASI (Loi sur l'Aide Sociale Individuelle)

rmcas_lasi_filet

Début 2011, la majorité du Grand Conseil genevois a adopté la nouvelle Loi sur l’Aide Sociale Individuelle (LASI) qui supprime le RMCAS (Revenu Minimum Cantonal d’Aide Sociale). solidaritéS a impulsé un référendum pour combattre cette précarisation des chômeuses et des chômeurs de longue durée.


Il faut combattre le chômage et non pas punir ses victimes !
Avec la nouvelle loi fédérale sur l’assurance chômage (refusée pourtant à Genève à 60%), près d’un millier de personnes passent à l’aide sociale avec un statut plus précaire et des prestations réduites. Cette révision supprime le RMCAS et réduit encore les prestations. Ainsi, pour la droite, en pleine crise économique, la réponse au chômage passe par la punition de ses victimes !

Les pauvres encore plus pauvres
Si cette révision est acceptée, le RMCAS sera supprimé. Cela diminuera non seulement le revenu d’en moyenne 35,7% pour ceux qui auront droit à une aide sociale, mais supprimera tout complément de revenu aux chômeurs qui n’auraient plus droit à cette aide sociale. Privées d’aide, de nombreuses personnes et leurs familles se retrouveront dans une plus grande précarité.

Lire la suite

02/11/2011

Le 27 novembre : OUI au droit à un salaire minimum !


solidarites_27nov_salmin_F4_vectSMEn 2008, plus de 12 300 citoyen·ne·s ont signé l’initiative de solidaritéS « pour le droit à un salaire minimum » soumise en votation ce 27 novembre.


Vivre dignement de son travail
Toute personne travaillant à plein temps devrait pouvoir vivre décemment, mais en Suisse une personne sur dix n’arrive pas à joindre les deux bouts malgré son travail. Car ce droit élémentaire, pourtant reconnu par l’art. 23 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, n’est ni inscrit dans la loi ni garanti dans les faits, à Genève comme dans le reste du pays.

Contre la vie chère
Alors que les salaires stagnent, le coût de la vie à Genève explose : les loyers augmentent, les primes d’assurance maladie prennent l’ascenseur. De plus en plus de familles basculent dans la pauvreté : l’adoption d’un salaire minimum est un pas en avant pour garantir à toutes et tous de vivre dans la dignité.

Contre le dumping salarial
Sous la pression du patronat, la sous-enchère salariale sévit. Près de 20 % de la population travaille, à Genève, pour des bas salaires ! Seul un salaire minimum garantit une protection générale contre le dumping salarial. Il constituera une limite inférieure contraignante qui poussera à la hausse d’autres niveaux des grilles salariales dans les différents secteurs économiques.

Lire la suite

30/10/2011

Michel Servet : une foi dans l’humanité


michelservet

«  Michel Servet eut la singulière infortune d’avoir été brûlé deux fois : en effigie par les catholiques, et par les protestants en chair et en os. […] Son débat avec Calvin […] c’est en fait le conflit intérieur de la droite et de la gauche de la Réforme »
(R. Bainton, 1953).

Lire la suite